Édito

NovAdo 8 s’ouvre avec cette volonté farouche de se retrouver autour de, et avec la jeunesse, pour tenter de comprendre les évolutions du monde, parcourir avec eux les chemins qui nous font grandir.

Après 15 jours de résidence à la MJC de Rodez, En Compagnie des Barbares ouvre cette édition avec les premières représentations d’Il faut bien que jeunesse. Projet théâtral singulier, cette pièce a été écrite pendant le confinement lors de résidences sur trois territoires de la Région Occitanie. Sarah Freynet s’est saisie de la parole des jeunes pour construire le portrait d’une génération traversée par de lourds questionnements et si longtemps empêchée par la pandémie.

Nous poursuivrons avec une soirée funk organisée avec nos partenaires du Club et un groupe de lycéens du Lycée Monteil, avant de fêter les 400 ans de Molière avec la compagnie La Joie Errante.

NovAdo 8 fait la part belle à la parole des jeunes et leur propose de prendre la scène au travers de matchs d’improvisation théâtrale, de créations en urgence avec l’appui d’artistes et leur propose de vivre une aventure artistique, de celles qui peuvent changer la vie.

C’est tout cela que nous souhaitons mettre en partage afin de porter notre pierre à l’édifice d’une société plus ouverte et plus à l’écoute de la jeunesse.